actualités

Arrêté de DUP Saint MAURONT
Ecrit le 26 juillet 2017

Arrêté de DUP du 11.7.2017

ANNEXE N° 1 Plans généraux des travaux

ANNEXE N° 2

ANNEXE N° 3

 

Ecrit le 11 juillet 2017

C’est au cœur de la ZAC de Saint-Just, développée par la SOLEAM, Aménageur de la Métropole Aix-Marseille Provence, que s’est déroulée le 7 juillet 2017 la pose de la première pierre du programme « La Calanque ».

Cette cérémonie qui s’est tenue en présence de David COSTE représentant Stéphane BOUILLON (Préfet de Région et des Bouches du Rhône), Jean-Claude GAUDIN (Maire de Marseille, Président de la Métropole Aix-Marseille et Vice-Président du Sénat), Arlette FRUCTUS représentant Renaud MUSELIER (Président de la Région PACA), Martine VASSAL (Présidente du Conseil Départemental des Bouches du Rhône et 1ère Vice-Présidente de la Métropole Aix-Marseille), Bruno GILLES (Maire des 4ème et 5ème arrondissements de Marseille), AMETIS et Jean Nouvel, marque le démarrage officiel de la construction de cet ensemble unique.

C’est en lisière de l’Hôtel du Département et de la salle de spectacles du Dôme, qu’AMETIS construit en effet son programme « La Calanque », dessiné par l’architecte de renommée internationale Jean Nouvel.

Concepteur entre autres du Musée du quai Branly, de l’Institut du Monde Arabe et de la toute récente Philharmonie à Paris, mais également de plusieurs bâtiments majeurs à l’étranger (Le Louvre à Abu Dhabi, le Musée de la Reine Sofia à Madrid, la tour 53W53 à Manhattan…), Jean Nouvel, lauréat du Prix Pritzker 2008, a proposé ici un programme d’ensemble d’architecture contextuelle autour du thème de la calanque, en référence au patrimoine naturel du territoire marseillais.

C’est à l’horizon 2020 que la globalité des 546 logements mixtes (étudiants, sociaux, libres, accession maîtrisée, jeunes actifs) devrait être achevée.

 

 

 

 

 

Forum des Projets Urbains de la Méditerranée
Ecrit le 12 juin 2017

SOLEAM, partenaire de la 2eme édition du Forum des Projets Urbains de la Méditerranée, a présenté aux différents participants les principes et les objectifs de la refonte du projet urbain de la ZAC de Vallon Régny.

Initiée en 2007 en vue de répondre aux objectifs du PLH de production de logements pour offrir un parcours résidentiel varié aux habitants tout au long de leur vie, cette opération n’a pu encore entrer dans une phase opérationnelle du fait de la nécessaire coordination avec la programmation du Boulevard Urbain Sud, voirie structurante du projet.

En conséquence, sous l’impulsion du concédant, la Métropole Aix Marseille Provence, le projet est aujourd’hui réinterrogé dans la globalité de sa composition urbaine.

Lors du 2eme Forum des projets urbains de la Méditerranée, SOLEAM et l’agence Nicolas Michelin, urbaniste mandataire de l’équipe désignée pour mener cette

réflexion, ont présenté et rappelé les éléments structurants du site et ses grands enjeux :

  • Le grand paysage, entre vallons et perspectives sur la Ville et Notre Dame de la Garde
  • Les questions de mobilité, prégnantes au regard de la prochaine réalisation du Boulevard Urbain Sud et de l’urbanisation environnante
  • La nécessaire couture urbaine à assurer dans un environnement présentant des formes urbaines très hétérogènes entre tissu pavillonnaire et copropriétés plus denses (R+10)
  • Apaiser et habiter les franges du Boulevard Urbain Sud
  • Créer des continuités douces en lien avec le paysage et les parcs existants

Ce diagnostic pose les bases de la refonte du projet pour lequel l’ambition de la collectivité et de l’aménageur est un démarrage opérationnel à l’horizon 2020.

 

 

 

 

ENGAGEMENT MUNICIPAL DE LA VILLE DE MARSEILLE POUR LE LOGEMENT
Ecrit le 24 mars 2017

Le 6 février 2017, la Ville de Marseille a approuvé sa « Nouvelle Politique en faveur de l’Habitat et du Logement », concrètement traduite aux travers d’orientations et d’actions à mettre en œuvre en matière d’habitat et de logement.

Sur la base d’un diagnostic de territoire étendu à l’ensemble de la Ville, ces orientations ont été co-construites avec les différents acteurs et institutions intervenant dans le secteur du logement : SOLEAM bien sûr, mais également l’Etat, l’ANRU, l’ANAH, l’ADIL, les bailleurs sociaux… (pour les acteurs publics), Euroméditerranée, et les professionnels de l’immobilier (FNAIM, FNPC, notaires, banquiers, la FNAIM…).

Le 22 mars 2017, au cours d’un séminaire de restitution de cette démarche initiée par la Ville de Marseille en octobre 2015, Jean-Yves MIAUX, Directeur Général de la SOLEAM, a présenté les leviers que cette nouvelle politique permettra désormais de mobiliser pour renforcer l’action de SOLEAM sur le territoire marseillais :

  • Soutenir l’accession des primo-accédants pour accueillir de jeunes ménages et renforcer l’attractivité du territoire,
  • Mobilisation d’aides exceptionnelles pour équilibrer les opérations les plus tendues et les rendre possibles,
  • Amplifier la requalification du parc ancien privé, notamment au travers de l’opération « Grand Centre-Ville ».

Les participants à ce séminaire ont par ailleurs salué la démarche de projet qui s’est développée au cours des dix dernières années dans la Ville, avec une approche durable et partenariale dans laquelle s’inscrit également SOLEAM au travers des opérations majeures qu’elle pilote : opération Grand Centre-Ville, ZAC des Hauts de Sainte-Marthe…

CAPELLETTE MARS 2017
Ecrit le 20 mars 2017

La SOLEAM, intervenant en qualité d’aménageur de la Métropole Aix Marseille, vient d’achever la première phase des travaux de création d’une place publique à l’intersection du boulevard Rabatau et du chemin de l’Argile.

La réalisation de cette place publique, qui a pu prendre forme après démolition d’un ancien bâtiment vétuste, fait écho à la nouvelle place créée par la SOLEAM au second semestre 2016 à l’intersection des boulevards Rabatau et Bonnefoy.

Toutes deux permettent désormais d’ouvrir les perspectives et d’élargir l’horizon de l’espace public, apportant davantage de qualité pour les divers usagers (piétons, automobilistes…) et riverains.

Les aménagements paysagers de ces places ont été dessinés par l’agence Atelier Paysage et le BET INGEROP, et les travaux ont été réalisés par le groupement d’entreprises EUROVIA / ESPACES VERTS DU LITTORAL pour un montant global de l’ordre de 800 000 € HT.