Logo SOLEAM blanc

Explorer la carte des opérations

Illustration d'un aménagement foncier précédant la phase de construction en centre-ville de Marseille, générée par IA

L’aménagement foncier pour mieux façonner les territoires !

Publié le

L’aménagement foncier est un concept qui englobe toutes les démarches destinées à optimiser les conditions d’utilisation des terres agricoles et forestières, à mettre en valeur les espaces ruraux naturels et à participer à l’organisation du territoire à l’échelle communale ou intercommunale. 

Ce processus peut impliquer des transactions entre propriétaires pour restructurer les parcelles, restaurer les infrastructures agricoles et mettre en place des équipements collectifs. La gestion de cette procédure relève habituellement du Conseil Départemental, tout en bénéficiant de l’intervention de l’État pour préserver les intérêts environnementaux. 

Les objectifs de l’aménagement foncier sont les suivants : 

  • Contribuer à l’aménagement du territoire, harmoniser et coordonner l’occupation du sol et les usages du territoire pour favoriser le développement économique, social et environnemental local ; 
  • Réaliser des infrastructures et des équipements collectifs pour améliorer la qualité de vie des riverains. 
  • Assurer la conservation et la mise en valeur des espaces naturels ruraux en accord avec les enjeux environnementaux et sociétaux ; 
  • Améliorer les conditions d’exploitation des propriétés rurales ou forestières en optimisant leur configuration et leur organisation ; 
  • Restaurer les exploitations agricoles compromises, dégradées ou obsolètes pour hausser la productivité et la viabilité des exploitations agricoles. 

La promotion immobilière travaille de concert avec l'aménagement foncier

La promotion immobilière est un processus complet qui englobe plusieurs phases clés, telles que : 

  • La recherche et l’évaluation du terrain : identifier et analyser les terrains susceptibles d’accueillir des projets immobiliers, en tenant compte de facteurs économiques, environnementaux, sociaux et réglementaires ; 
  • Le montage de l’opération : planifier et structurer le projet immobilier urbain ou rural, y compris ses objectifs, son budget, son calendrier et ses modalités de financement ; 
  • La sélection des fournisseurs et entreprises des travaux : une étape fondamentale pour la réalisation des travaux de construction ; 
  • Le suivi de l’opération : superviser et coordonner les travaux de construction, en veillant au respect des délais, des coûts et de la qualité de la réalisation ; 
  • La commercialisation : mettre en place des stratégies commerciales et marketing pour promouvoir et vendre les logements, bureaux ou locaux commerciaux construits ; 
  • La livraison du projet : finaliser les derniers détails et formalités administratives, puis remettre les clefs aux clients ou acquéreurs. 

Les promoteurs immobiliers sont régis par des réglementations particulières, telles que la vente en l’état futur d’achèvement (VEFA), qui régissent les transactions et sécurisent les droits des acheteurs. Parmi les professions clés de ce secteur, on trouve le développeur foncier et le responsable de programmes. Les promoteurs peuvent être des entités légales comme des sociétés privées, ou des structures juridiques spécifiques à chaque projet immobilier urbain ou rural. 

En travaillant avec une variété d’acteurs, y compris les opérateurs fonciers, les aménageurs, les collectivités locales, les architectes et les bureaux d’études, les promoteurs immobiliers jouent un rôle actif dans la transformation des espaces urbains. Leur action répond aux besoins en logements et infrastructures, contribuant ainsi à la création de la ville moderne et à la formation de son paysage urbain. 

La promotion immobilière et l’aménagement foncier sont deux secteurs distincts de l’industrie immobilière. 

Un promoteur immobilier fait l’acquisition de terrains viabilisés (comprenant espaces habitables et réseaux) et procède à la construction de logements, de bâtiments commerciaux et d’immeubles. Il est également capable de concevoir et de réaliser des projets immobiliers urbains ou ruraux d’envergure, souvent en partenariat avec des aménageurs fonciers. 

Un aménageur foncier, quant à lui, achète des terrains bruts et les aménage en lots viabilisés, en obtenant les autorisations requises comme les permis de construire. Il ne construit pas lui-même, mais prépare le terrain pour de futures constructions. 

Bien que leurs fonctions soient différentes, la promotion immobilière et l’aménagement foncier sont étroitement liés et travaillent souvent de concert pour mener à bien des projets immobiliers complexes. 

La gestion de projets immobiliers, un accompagnement nécessaire de la conception à la livraison des biens

Un chef de projet immobilier est responsable de la surveillance et de la gestion de projets immobiliers, allant des études de faisabilité initiales jusqu’à la livraison finale.

Pour assurer au mieux cette fonction, plusieurs compétences clés sont nécessaires :

  • Une expertise en gestion immobilière, qui implique une compréhension approfondie du marché immobilier urbain ou rural, de ses tendances, de ses défis et de son fonctionnement ;
  • Une maîtrise de la gestion de projet, y compris les techniques, les outils et les méthodologies utilisés pour organiser, planifier et coordonner les différentes phases d’un projet ;
  • Une maîtrise des pratiques commerciales, notamment la capacité à promouvoir, négocier et conclure des transactions avec des clients, des partenaires et des fournisseurs ;
  • Des connaissances en environnement, afin d’assurer le respect et l’intégration des normes et réglementations environnementales dans les projets immobiliers ;
  • Des compétences en marketing, pour adapter et mettre en œuvre des stratégies efficaces afin de positionner et de commercialiser les projets auprès du public cible.
 

Un chef de projet immobilier se charge aussi de diriger et de guider les équipes internes et externes associées aux projets, en veillant à maintenir leur motivation, leur communication et leur collaboration efficace. Il doit également gérer les imprévus, ce qui implique d’anticiper, de gérer et de résoudre les problèmes, les retards et les complications potentiels qui pourraient survenir pendant la durée des projets.

Des outils de gestion comme Zoho Projects sont utiles au chef de projet immobilier pour faciliter la planification, le suivi et le développement des projets. Ces logiciels permettent une collaboration plus efficace, une gestion optimale des ressources et aident à relever les défis courants dans le secteur immobilier.

La gestion immobilière facilite le suivi quotidien des biens

La gestion immobilière se réfère à la responsabilité et à la coordination des aspects quotidiens liés à la location, à l’entretien et à l’amélioration des propriétés immobilières, qu’ils soient des biens résidentiels, commerciaux ou industriels.

Les tâches et obligations d’un gestionnaire immobilier comprennent :

  • La surveillance de tous les aspects relatifs à la propriété, tels que la recherche de locataires, la gestion des contrats de location, la collecte des loyers, les relations avec les locataires et les fournisseurs de services ;
  • La gestion des loyers, y compris le suivi des paiements, les rappels et la gestion des litiges éventuels ;
  • La publicité des biens à louer, à savoir la valorisation des propriétés, la publication d’annonces, l’organisation des visites et la sélection des locataires potentiels ;
  • L’optimisation de la rentabilité et de la valeur du patrimoine immobilier, en surveillant les tendances du marché, en mettant en œuvre des stratégies d’investissement, et en effectuant des travaux de rénovation et d’amélioration ;
  • Le respect des réglementations en vigueur concernant la location et la gestion des biens immobiliers.

Une gestion efficace des locataires est cruciale pour assurer la durabilité et la rentabilité du patrimoine immobilier.

Pour exceller dans la gestion immobilière, certaines compétences sont requises, telles que la maîtrise des techniques de gestion (comme la capacité à gérer les flux financiers, les ressources humaines et les relations avec les parties prenantes), la connaissance du droit immobilier, un certain esprit d’entreprendre (avec une vision stratégique et la capacité à innover pour optimiser la rentabilité et la valorisation des biens immobiliers), des compétences en communication et en relations humaines, ainsi que de l’organisation et de la rigueur.

La gestion locative, un accompagnement clef en main pour les locataires !

La gestion locative est une solution qui offre la possibilité de déléguer la location et la gestion courante de votre patrimoine immobilier à un professionnel, comme une agence immobilière ou un administrateur de biens. Cette alternative assure la sécurité de vos revenus locatifs, vous fait gagner du temps et vous propose un service complet.

Déléguer votre bien immobilier urbain ou rural à un professionnel présente de nombreux avantages :

  • Vous bénéficiez d’une tranquillité d’esprit, car vous êtes libéré de la gestion quotidienne, des imprévus et des éventuels litiges, ce qui vous permet de vous consacrer sereinement à vos autres activités ;
  • Les professionnels disposent d’une expertise approfondie des réglementations et des meilleures pratiques en matière de gestion locative ;
  • Les agences immobilières et les administrateurs de biens disposent d’un vaste réseau de locataires potentiels, de prestataires de services et de partenaires financiers, facilitant ainsi la prospection locative ainsi que la gestion des travaux ;
  • Les professionnels ont souvent accès à des outils de marketing et de communication efficaces susceptibles d’accroître la visibilité de votre bien et attirer un plus grand nombre de locataires ;
  • Les gestionnaires peuvent assurer la gestion des entrées et sorties des locataires, le recouvrement des loyers et des charges, la déclaration des revenus fonciers et la gestion des sinistres.

Toutefois, confier la gestion de votre bien immobilier à un tiers peut aussi comporter certains désavantages :

  • La délégation de gestion peut vous empêcher de prendre certaines décisions et d’agir rapidement en cas de problème ;
  • Les commissions sur les loyers et les frais annexes peuvent représenter une charge importante pour votre budget, en particulier si votre bien génère de faibles revenus ;
  • Certaines agences peuvent imposer des restrictions concernant le choix des locataires, les tarifs ou les conditions de location.

Si vous choisissez de déléguer la gestion locative de votre bien, il est essentiel de sélectionner une agence fiable et transparente. Prenez le temps de comparer les offres et les services proposés, et n’hésitez pas à solliciter l’avis de professionnels ou de propriétaires expérimentés.

La construction résidentielle : une pluralité d’acteurs contribuant à l’attractivité territoriale !

Depuis 2022, le secteur de la construction résidentielle connaît un ralentissement dû à l’augmentation des coûts de construction, ainsi qu’à des difficultés liées aux terrains, à la main-d’œuvre et aux matériaux. Pour stimuler ce secteur, les gouvernements ont mis en place certaines mesures. En encourageant la construction de logements durables, les gouvernements, les professionnels du bâtiment et les citoyens peuvent collaborer pour créer des espaces de vie agréables, confortables et écologiques.

La construction résidentielle neuve rassemble une variété d’acteurs qui interviennent à différents stades du projet. Chacun a un rôle spécifique à jouer pour mener à bien le projet :

  • Le maître d’ouvrage est le commanditaire à l’origine du projet (il peut s’agir d’un particulier, d’une entité publique ou privée) ;
  • Le maître d’œuvre, impliqué à plusieurs étapes du chantier, peut être un architecte, un bureau d’études techniques, un économiste de la construction, un promoteur, un groupement de professionnels et d’experts, et même se constituer en groupement ;
  • Les entreprises de travaux spécialisées dans le gros œuvre ou le second œuvre réalisent les travaux de construction et/ou d’aménagement ;
  • L’architecte est chargé, en qualité de profession réglementée, de la conception des bâtiments et de l’aménagement des espaces intérieurs, et obtient les autorisations nécessaires ;
  • L’économiste de la construction estime les coûts du projet, des matériaux, de la main-d’œuvre et d’autres dépenses.

Ces acteurs jouent un rôle essentiel dans les différentes étapes de construction et contribuent à la réalisation d’un projet de qualité. Leur coordination et leur collaboration sont cruciales pour assurer la satisfaction du client et le respect des réglementations en vigueur sur le chantier.

Les projets fonciers : préparer le terrain pour les futures constructions !

Un projet foncier englobe la gestion et la coordination des terrains pour une variété d’utilisations, incluant la construction, l’agriculture et le développement du territoire. Le but de ces projets fonciers est de structurer et d’aménager les terrains de manière efficace et durable, en préparant le site pour des constructions ou des utilisations futures.

La maîtrise du foncier est un élément clé pour la réussite de ces projets. Les éléments principaux d’un projet foncier comprennent la recherche de terrains, une compréhension approfondie du terrain, l’identification des bâtiments non enregistrés, l’amélioration de la détection des installations illégales et la prise en compte du financement du projet.

Il est important de distinguer un projet foncier d’un projet de construction :

  • Un projet foncier fait référence à la gestion et au développement des terrains, y compris la planification de leur utilisation, l’identification de constructions non enregistrées, et la division des terrains en lots pour leur vente (le foncier fait d’ailleurs partie des compétences présentes chez SOLEAM in-house).
  • En revanche, un projet de construction se concentre uniquement sur l’édification de bâtiments ou d’infrastructures sur les terrains gérés dans le cadre du projet foncier.

Ainsi, le projet foncier prépare le terrain pour le projet de construction, qui, lui, procède à ladite construction.

Cet article concerne l'opération suivante :

Cet article ne concerne pas d'opération en particulier.

Partager cet article

Découvrez d'autres actualités

Carte des opérations

Retrouvez toutes les opérations menées ou en cours.